Lecture

Dossier santé voyage : Comment rester fit en voyag...

Dossier santé voyage : Comment rester fit en voyageant ?

Santé voyage

Croyez moi ou non, mais il y a encore pas si longtemps que ça, je tombais très souvent malade. Au moindre microbe dans l’air, j’étais clouée au lit pendant des semaines, ce n’était vraiment pas fun. Et comme j’adore voyager, les changements climatiques et environnementaux ne m’aidaient pas du tout. C’est fou comme parfois de simples petits détails de rien du tout, peuvent transformer un séjour de rêve en cauchemars. Vous êtes peut-être familiers avec le jet-lag, la fatigue plus ou moins chronique, des migraines, manque d’énergie ? Un mal du pays qui sort de nulle part, ou bien des troubles digestifs imprévus ? Ou comme moi, vous avez probablement subi des coups de stress avant un voyage, à cause de vos allergies ou restrictions alimentaires. Quant à moi, l’une de mes principales inquiétudes avant un voyage, c’était de tomber malade. Et pas de chance, ça m’est arrivé pratiquement à chaque fois.

sante_voyage_travelParanoïa ou malédiction, je ne sais pas. En tout cas c’était particulièrement pénible d’errer dans les rues pendant des heures avec le nez qui coule et de la fièvre. Quand j’étais petite, j’avais un métabolisme plutôt faible et n’arrivais pas à me remettre sur pied sans passer par une longue période de convalescence. Pourtant, je voyageais souvent avec mes parents, logiquement j’aurais dû m’y habituer. Mais alors pourquoi je tombais autant malade et comment j’ai fait pour y remédier ? Avant de rentrer dans le vif du sujet, jetons un coup d’œil au fond du problème.

Santé voyage: Quelles sont les causes de nos petits maux ?

Mal-être, grise mine, manque d’énergie… Ou une maladie quelle qu’elle soit, n’est autre que la réaction de notre corps nous envoyant des signaux pour nous faire part de son mécontentement. Ce n’est pas toujours de notre faute, car il y a des maladies génétiques /héréditaires, ou même environnementales. Cependant, elles ne représentent qu’une partie infime face aux maladies, dont on est directement responsables. La plupart des maux peuvent être évités ou guéris simplement en changeant d’hygiène de vie. Si on avait de bonnes bases et si on préparait le terrain proprement, on serait beaucoup plus en forme, c’est aussi simple que ça ! On ne peut pas maltraiter son organisme et attendre de lui à ce qu’il soit résistant en toutes circonstances.sante_voyage_lisbonne

Il faut nourrir son corps et son esprit au quotidien, afin de développer les anticorps nécessaires pour faire face aux situations de tous les jours. Il faut donc anticiper, faire de la prévention, pour ne pas à avoir agir quand le mal est déjà fait.

Comment fonctionne notre organisme ?

A noter que, l’organisme est particulièrement vulnérable lorsqu’il se retrouve face à quelque chose de nouveau, surtout si c’est stressant. On a donc tendance à plus facilement tomber malade ou ressentir une baisse d’énergie lors d’un événement ponctuel, comme un déménagement, un nouveau boulot etc. Quand on part voyager, ou quand on commence un nouveau projet personnel c’est pareil. Aussi palpitants soient-ils, ces événements sont souvent éprouvants et nous font dépenser plus d’énergie, puisqu’on sort de notre zone de confort.

J’ai entendu parler d’un test réalisé sur des personnes pendant un certain temps. On avait réussi à prouver que certaines zones de notre cerveau se déclenchent lorsqu’on réalise une tâche qu’on n’a pas l’habitude de faire, car on a besoin de plus de concentration. Et cette zone du cerveau se remet en veille de nouveau lorsque le sujet s’habitue à la tâche et commence à la réaliser machinalement. Le fait d’utiliser plus son cerveau nous fatigue plus (eh oui).

La vie est un stress pérmanent

En soi, pas besoin de tests scientifiques pour affirmer qu’un nouveau boulot c’est stressant. Mais vous remarquerez que les premières semaines sont particulièrement pénibles. Ce qui est compréhensible, car on a beaucoup de choses à assimiler, en très peu de temps et avec des résultats attendus rapidement. Du coup on streeeesse, on fatigue… notre cerveau se met en ébullition et fait travailler notre organisme davantage. Et c’est pareil pour plein d’autres occasions, notamment les voyages.

Les vacances peuvent parfois faire l’objet d’un stress supplémentaire. Peut-être que se dorer la pilule au bord d’une piscine dans un hôtel 5-étoiles est tout sauf stressant, mais qu’en est-il de l’organisation ? Et les vacances “aventure” ? Se déplacer beaucoup ; à pied ou en transports. Rencontrer de nouvelles personnes, essayer les spécialités culinaires farfelues. Faire de l’autostop, essayer de communiquer dans une langue étrangère. Chercher où se loger, compter son argent, ne plus avoir d’argent… Je parle là, de se retrouver dans des situations complètement nouvelles. C’est très stimulant, mais parfois fatiguant et on peut vite se retrouver à bout de forces.

sante_voyage_rando

#lafatigue

Mais heureusement que notre système immunitaire a la capacité de se renforcer avec de gestes simples, qui passent essentiellement par une bonne alimentation.

Pourquoi est-il essentiel de s’alimenter correctement ?

Je me rappelle la fois où j’avais décidé de devenir végétarienne au lycée. J’étais très motivée, sauf que je m’y suis très mal prise. Je l’ai fait d’un coup, sans vraiment prendre la peine de me renseigner préalablement, ni habituer mon corps au changement petit à petit. D’un côté je n’y pouvais rien, j’avais vu une vidéo horrible et je ne pouvais plus avaler un seul morceau de viande du jour au lendemain. Je l’avais donc éliminé et augmenté les portions des accompagnements.

Par exemple un plat autrefois composé de viande, de riz et de haricots verts, était devenu juste riz et haricots verts. Il me manquait clairement des protéines et c’était comme ça pendant environ 1 an. Je mélangeais des trucs qui n’allaient pas forcément ensemble, ou qui étaient de la même famille de nutriments. J’avais donc beaucoup de carences, je faisais des malaises, j’avais les cheveux et la peau ternes et des valises sous les yeux. Puis j’ai fini par remanger de la viande, car je pensais que c’était finalement vital et que la lubie végétarienne était juste un phénomène de mode.

Ecouter son corps et apprendre de ses erreurs

Aujourd’hui j’ai appris à bien manger, sans pour autant être la fille qui grignote sa petite salade verte avec son smoothie détox à la main. Je mange à ma faim, de tout (ou presque), mais j’essaye juste d’équilibrer avec des produits sains pour être sûre que je ne manque de rien. Idéalement, je ne mangerais plus du tout de trucs frits, gras ou sucrés, mais ce n’est absolument pas le cas. Du coup, je me rattrape en ajoutant des aliments naturels dans mes plats. Donc si jamais ce n’était pas clair jusque-là, je préfère préciser. J’ai de nouveau arrêté la viande (sérieusement cette fois-ci) et le sucre, seulement récemment. Voir mon article sur le sucre ici. J’évite aussi le gluten sans pour autant le supprimer complètement et je fais des cures / soins régulièrement.

Les cures boost et détox – ma dose de vitamines et de minéraux

Tout ce que je dis est à titre indicatif bien sûr et ne doit pas remplacer un traitement médical. Je partage MON expérience et donne MON avis. Ce qui fonctionne bien pour moi, peut ne pas convenir à d’autres.

sante_voyage_natureFranchement, je pense qu’une bonne alimentation c’est la base. Idéalement, on devrait adopter une hygiène de vie saine au quotidien pour être toujours en forme. Les choses simples comme dormir suffisamment, avoir une activité sportive régulière, ou encore se nourrir convenablement, sont tous de vrais prérequis pour être en forme sur du long terme. Mais pour ceux qui mènent une vie beaucoup trop trépidante pour penser à leur santé, il est également possible de faire de petites cures « boost » de temps en temps. Et les faire un peu avant de partir en voyage serait vraiment l’idéal.

Jamais trop tard pour une petite cure

C’est ce que j’ai commencé à faire il y a quelques temps, car je ne savais pas vraiment comment renforcer mon métabolisme de manière facile, tout en obtenant des résultats rapidement. Je me suis donc mise à faire ces “cures”, avant de les intégrer complètement dans mon régime alimentaire. Et je peux dire que ça marche plutôt bien ! Je ne suis pratiquement pas tombée malade depuis que j’ai commencé. Et pourtant on est en mois de février, je reviens tout juste de l’Islande. La moitié de mon bureau est soit, en arrêt maladie soit, en train de m’éternuer à la figure. Je regrette presque de ne plus avoir d’excuses pour me porter pâle et rester sous la couette. Ce qui est un réel exploit, étant donné mon passé.

Sans rentrer beaucoup trop dans les détails, je vous dévoile mon secret bien-être. J’ai préparé une série de choses que je fais avant et pendant mes voyage, pour rester toujours en forme. Ainsi qu’une liste d’ingrédients magiques qui sont devenus mes vrais alliés en voyage, comme dans la vie de tous les jours ! Puis quelques recettes de grand-mère et des produits naturels qu’on a surement déjà tous dans nos placards.

Avant le grand départ

  • Pendant les 2 semaines qui précèdent un voyage, tous les matins, je prends à jeun, le jus d’un demi-citron pressé dans de l’eau tiède/chaude. J’attends minimum 15 minutes et continue ma journée comme d’habitude (petit déj etc.). J’insiste bien que c’est à faire AVANT de boire ou de manger quoi que ce soit d’autre. Commencer la journée avec un café est la pire idée qui soit.

 

Ce geste simple et bon marché me procure la dose journalière de vitamine C recommandée et je me sens plus énergique toute la journée. Le citron a un goût très acide, mais est en réalité l’un des fruits les plus alcalins qui existent. Il régule le pH (l’acidité) du corps, première cause de fatigue. A consommer bio, de préférence, le résultat ne sera que meilleur.

sante_voyage_petit_dejeuner

Quand je pouvais encore manger du sucre #regret

Un peu de verdure ne fait pas de mal

  • Un autre aliment puissant dont je suis devenue fan c’est le jus d’herbe de blé. Malheureusement c’est assez compliqué de le fabriquer soi-même et il est beaucoup plus cher que le citron ; £20 le pot dans les magasins bio à Londres et 15€ chez Nauralia, ou alors celui-ci de Nature et Partage qui est bio aussi. Regardez au moins la composition, ça envoi du lourd :). Je recommande de l’acheter en poudre et le diluer dans de l’eau plutôt que de prendre le jus déjà fait, vendu en briques. Ils sont généralement coupés à plein d’autres trucs pas cools et sont gavés de sucre. Il apporte des résultats similaires au citron en terme de renforcement, mais avec des bienfaits en plus, car il contient tous les minéraux dont on a tendance à manquer ; fer, calcium, zinc, magnésium etc. Personnellement j’alterne le jus de citron et le jus d’herbe de blé  en fonction de mes besoins.
    • Quand je sens que mon corps a été maltraité depuis quelques temps et que j’ai besoin d’une détox (beaucoup de boulot, de stress, junk food…), je prends l’herbe de blé. Pareil que le citron, à prendre à jeun tous les matins pendant au moins 2 semaines. Une cuillère à thé dans un verre d’eau froide, tous les matins (et plus si besoin). Les effets ne se voient pas forcément tout de suite, mais il agit en profondeur et sur du long terme.
    • En hiver, ou quand j’ai passé une nuit courte/arrosée et que je sens que j’ai besoin d’un coup de fouet, je prends le jus de citron. Il agit assez rapidement et donne de l’énergie pour toute la journée.

Des noix à la place de viande ?

  • Je ne mange presque jamais de viande ou de poisson, je dois donc compenser par d’autres aliments riches en protéines pour garder mon énergie. Les noix, les graines et les fruits secs sont une très bonne alternative. Ce sont de bonnes graisses, cependant, attention aux allergies. Voici mes préférés :
    • Noix: amandes, les noix de cajou, les noix de brésil, de pécan et les noisettes.
    • Graines: chia, chanvre, tournesol et courge
    • Fruits secs : les dattes, les figues, les prunes et les baies rouges.

sante_voyage_superfood

Les superfoods

  • Je consomme ce qu’on appelle les super aliments (Superfoods en anglais) pratiquement tous les jours. Mais vous pouvez le faire pendant une ou deux semaines qui précèdent le voyage. Globalement, ce sont des aliments (fruits, graines, plantes, racines, épices…) qui sont gorgés de vitamines et de minéraux. Ils sont plus avantageux que les fruits et légumes normaux. A saupoudrer sur vos plats ou mixer dans des smoothies.
  • Quelques jours avant le départ, j’essaye de bien dormir/déstresser et prendre quelques jours « off » pour me reposer du boulot et me mettre dans le mood vacances.
  • J’évite le “junk food” et le gluten. J’ai été surprise de voir que même des personnes qui ne sont pas allergiques et ne font pas d’intolérance au gluten, ont remarqués une énorme différence après l’avoir arrêté pendant quelques temps dans le cadre d’une étude. Plus d’énergie, meilleure qualité de sommeil, meilleure digestion… les résultats étaient frappants. J’ai aussi entendu parler d’un test conduit sur des enfants trisomiques à qui on a imposé un régime sans gluten. Le test a démontré une flagrante amélioration du comportement des patients. Ils étaient beaucoup plus calmes, nettement plus à l’écoute et concentrés. En gros, faites le test vous-même. Arrêtez COMPLÈTEMENT le gluten pendant 2, 3 semaines et observez.

A prendre avec soi en voyage

  • Dépendant d’où je vais et pendant combien de temps, je préfère prendre mon pot d’herbe de blé avec moi.
  • Je prends un sachet d’un mix de noix et de fruits secs dans mon sac avec moi ou sur la route. Ils donnent de l’énergie et apportent l’effet de satiété rapidement grâce à leurs fibres et graisses naturelles.
  • Si je me suis bien préparée, je n’ai pas besoin de prendre de médicaments. De toute façon je n’aime pas ça du tout. Mais quand je voyage je prends souvent du paracétamol / dolipranes avec moi au cas où. Mais si vous avez de soucis de santé plus graves et que vous êtes sous traitement, faites comme votre médecin vous l’a dit, évidemment.

Sur place

sante_voyage_sac_a_dos

Encore une fois, cela dépend de la longueur du voyage mais généralement je refais mes stocks avec ce que je trouve sur place.

  • Citrons, noix…
  • Fruits frais locaux et de saison
  • J’essaye volontiers des fruits et légumes que je ne connais pas
  • Je mange des soupes
  • Je me renseigne sur la médecine locale, à base de plantes

 

Evidemment, si je tombe malade sur place je vais essayer de me soigner aussi naturellement que possible. Mes recettes préférées sont : infusion + citron + miel. Mais je prends des médocs au dernier recours quand même, s’il y a vraiment besoin. Heureusement que ça m’arrive de moins en moins.

Ce que je retiens de mes expériences “culinaires”

Notre système immunitaire est très sensible mais également très facilement adaptable. J’ai tenté quelques trucs qui n’ont nullement marchés et j’étais plus malade que jamais. Mais avec le temps, j’ai appris à mieux me renseigner, à choisir de meilleurs aliments et à mieux équilibrer mes assiettes. Au début, je ne savais pas ce que voulaient dire : féculents, lipides, protéines, sucres lents etc. Ni comment bien les consommer. Mais une fois que tout ça a pris forme, j’ai commencé à voir une réelle amélioration de ma santé. Depuis que j’ai introduit (ou supprimé) certains aliments dans mon alimentation, j’ai plus d’énergie et une meilleure forme.

Spéciale dédicace aux  super aliments qui m’ont permis d’arriver là où je suis (je lève mon verre de jus vert, silence dans la salle). Big up à Google, avec ces mines d’infos et d’innombrables sites utiles et intéressants. Je remercie aussi tous les gens qui m’ont inspiré et m’ont appris beaucoup sur la bouffe et sur moi-même. #momentemotion. Plus sérieusement, il y a eu vraiment beaucoup de boulot et je continue toujours mes recherches. Je teste constamment de nouvelles choses, car je suis convaincue qu’on peut toujours faire mieux.

Beaucoup de soucis de santé sont en réalité réversibles quand on sait comment les combattre naturellement. Avec des gestes simples au quotidien, j’ai réussi à éviter plus facilement les petits maux de tous les jours. Aujourd’hui, je me sens beaucoup mieux et du coup, je profite beaucoup plus de mes voyages ! Voilà, bisous.

sante_voyage_fleure

Bonus

  • Pour ceux qui mangent du miel (ce n’est pas souvent mon cas). Le miel et la gelée royale sont des super aliments qui ont des enzymes contribuant à la longévité. Il parait que les gens qui les consomment régulièrement sont ceux qui vivent le plus longtemps et en meilleure santé. Pensez au miel cru et pas l’espèce de sirop qu’on trouve souvent dans les supermarchés. Une petite cuillère de miel ou de gelée royale tous les jours ferait des miracles.
  • Méthode assez facile pour ingurgiter plein de vitamines d’un coup, c’est de manger une soupe. Mixer plein de légumes ensemble dans de l’eau permet d’en avaler plus et plus facilement que si on les croquait directement. Ça permet aussi de rester hydraté.
  • Mettez une rondelle de citron dans votre bouteille d’eau, ou juste un squeez dans votre verre. Cela neutralisera le chlore et rendra l’eau plus alcaline. Une étude aux US a démontré que la vitamine C était la méthode la plus naturelle et facile pour combattre le chlore. Ils ont même fabriqué des filtres pour les pommeaux de douche.

 

Commentaires

Commentaires


  1. Article très intéressant ! Merci pour le partage

  2. Très intéressant! Nous pour rester en bonne santé en voyage on vérifie qu’on garde un bon rythme dans la journée (j’ai un bracelet connecté pour vérifier que je bouge assez et nous partons à vélo ou à pieds afin de solliciter tous les muscles). J’utilise aussi l’astuce du jus de citron qui fonctionne plutôt bien 🙂
    travelingaddress Articles récents…Bonnes tables de France #En FranceAussiMy Profile

    • Kseniya

      4 février

      Merci 🙂
      Je confirme que le bracelet me boost pas mal aussi. Au début je pensais que c’était juste un gadget mais au final je me lève et marche vraiment quand il me dit « Move! »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

INSTAGRAM
Suivez-moi !