Lecture

Moldavie, les 10 incontournables

Moldavie, les 10 incontournables

Qui connait la Moldavie ? Loin d’être une destination phare, ce petit pays se trouvant entre la Roumanie et l’Ukraine reste bien discret. Allez, un petit O’Zone dans les oreilles pour se mettre dans l’ambiance !

Pourtant, la Moldavie a un potentiel culturel et naturel énorme. Son patrimoine historique et ses influences venues de partout ont laissé leurs empreintes au fil du temps, de ce fait, les régions sont très différentes les unes des autres. On y trouve une culture riche, vivante et diversifiée, ainsi qu’un peuple accueillant, chaleureux et extrêmement généreux.

J’y ai vécu jusqu’à mes 7 ans seulement, mais j’y retourne régulièrement. Et à chaque passage, je redécouvre des paysages magnifiques, rencontre des gens adorables et lors de mon dernier voyage, j’ai même dormi dans des monastères et chez des habitants.

Ce voyage s’est avéré plutôt riche en émotions et en découvertes.

Voici mes 10 endroits incontournables, qui valent vraiment le détour.


1 – CHISINAU – la capitale

Moldavie - Chisinau

Chisinau, «la ville aux sept collines», une chanson très connue disait aussi «Chisinau, ma ville blanche, tu es une fleur en pierre» et des appellations ce n’est pas ce qui manque pour la caractériser.

Il y a énormément de parcs et une bonne vingtaine de jolis lacs où on peut se baigner en été, je trouve que c’est vraiment un luxe d’avoir autant d’espaces naturels dans une capitale. Et c’est sans surprise que Chisinau est considéré comme l’une des villes les plus vertes de l’Europe. Le parc Pouchkine, les Jardins Botaniques et Dolina Roz (Vallées des Roses) sont des espaces verts à perte de vue.

L’avenue Stefan Cel Mare est surement l’une des avenues les plus emblématiques de Chisinau. Boutiques, restos, marchés, parcs, tout y est. Les personnes âgées s’y retrouvent aussi pour jouer aux échecs dans le parc pendant les heures du marché.

Allez aussi voir le Musée National de l’Histoire Muzeul Naţional de Istorie a Moldovei.


2 – GAGAOUZIE – le sud de la Moldavie

Je porte un amour profond pour cette région, en grande partie parce que j’y ai passé ma jeune enfance.

La Gagaouzie est une région indépendante où les gens ne parlent pas le Moldave/Roumain, mais leur propre dialecte « le Gagaouz ».

♥ Petite anecdote dont je suis assez fière : Originaire de Gagaouzie, mon grand-père était un écrivain, poète et professeur de la littérature russe et faisait partie de l’union des écrivains de Moldavie. La langue Gagaouze était interdite à l’époque. Le dialecte ressemblait à la langue turque mais s’écrivait en cyrillique. Après la Perestroïka, en 1993, mon grand-père a gagné un concours qui lui a permis de créer puis d’officialiser l’alphabet Gagaouze en lettres latines. Grace à lui, le Gagaouze est maintenant la langue nationale de cette région. Et dans des écoles alimentaires, les livres sont écrits par mon grand-père.

La capitale de Gagaouzie est Comrat, aussi réputée pour avoir le meilleur pain.

J’ai vécu à Besghioz, un petit village de 3000 habitants non loin de Comrat.

Si vous vous éloignez un peu du « centre », vous traverserez des champs, des lacs et des collines sans jamais croiser personne, c’est le calme absolu et c’est extrêmement reposant. Et si vous entendez au loin des sons de petites cloches alors c’est surement un troupeau de moutons avec son berger. N’hésitez pas à sympathiser avec les bergers, ils sont très cool.

Moldavie - BesghiozMoldavie - BesghiozMoldavie - Besghioz


3 – ORHEI VECHI

Moldavie - Orhei VechiMoldavie - Orhei Vechi

A seulement quelques heures de la capitale, Orhei Vechi (le vieux Orhei) est sûrement la région la plus impressionnante du pays en raison de sa culture et de ses paysages. Avec ses nombreuses collines et forêts, on la surnomme « la Suisse Moldave ». Le complexe archéologique avec son monastère et sa forteresse médiévale est magnifique et c’était probablement l’un de mes endroit préférés du pays.

Le panorama est époustouflant ! Et tout semble pouvoir se faire à pied. Il y a un joli monastère perché en haut d’une falaise, en partie creusé dans la colline, entourés des villages Butuceni et Trebujeni, considérés comme les deux plus beaux villages de Moldavie !

J’ai adoré Trebujeni, un village aux couleurs pastel avec une vue troublante. En vous baladant, vous pouvez croiser des bergers qui jouent de la flute, une jolie église qui brille de mille feux et surtout des habitants ultra chaleureux. Et même que tous les ans, il y a un tournage de film dans cette région.

Moldavie - Orhei VechiMoldavie - Orhei Vechi


4 – CURCHI

 

Moldavie - Curchi

Moldavie - Curchi

Pas très loin du Vieux Orhei, Curchi est réputé pour son immense et sublime monastère.

Si vous y allez en auto stop comme moi, car il n’y avait aucun transport de toute façon (en tout cas j’en ai pas vu), vous aurez peut-être la chance de tomber sur des gens très sympa qui vous feront découvrir des choses sur la route. Comme un champ de framboisiers par exemple, où vous pouvez déguster de bonnes framboises bio.

Moldavie - CurchiMoldavie - Curchi


5 – SOROCA

Soroca qui veut dire littéralement «la pie » est la capitale des Roms et est à la frontière Ukrainienne. C’est la plus importante concentration de la population Tsigane de Moldavie.

Moldavie - Soroca

Dans le centre-ville, un vieux cinéma fermé depuis un bail, trône là comme une vieille relique des temps communistes. Puis il y a « La Bougie », un monument perché en haut d’une colline qui est en fait un hommage aux monuments Moldaves détruits au cours de son histoire. C’est la Bougie de la reconnaissance. La vue est très belle, on y voit Soroca, une bonne partie de la Moldavie, les rives du Dniestr qui délimite la Moldavie et l’Ukraine.

La Colline des Tsiganes (non loin de la Bougie), est un quartier impressionnant. Ils ont un penchant plutôt particulier pour l’architecture médiévale et les choses qui brillent…  Si certaines maisons sont vraiment belles, d’autres en revanche sont méga kitchs. On y aperçoit des villas pharaoniques, des châteaux, des toitures dorées, d’énormes maisons colorées et scintillantes, des statues de lions et de chevaux devant les maisons ou SUR les toits… Côté déco ils donnent vraiment tout !

Moldavie - SorocaMoldavieMoldavie - Soroca


7 – RUDI

Rudi aka « La vallée des loups », est un lieu sacré avec un immense et mystérieux monastère en plein milieu d’une forêt où une bonne partie du chemin se fait seulement à pied.

Moldavie - Rudi

Les bus allant à Rudi vous laisseront sur une grande route un peu paumée. Sur le bord de la route, un panneau indique « Rudi » menant vers un petit chemin sinueux. De là, il faut marcher tout droit pendant 3km. Tout au bout de ce chemin commence la forêt. Si jusque là vous pouvez tenter l’autostop, arrivé à ce point, vous devrez continuer à pied, 5km jusqu’au monastère. C’est carrément la mission pour s’y rendre quand on ne connait pas la route. Vous pouvez vous perdre facilement, je conseille donc d’imprimer le trajet avec les indications avant d’y aller.

Attention si vous y allez le soir, cela vous prendra déjà beaucoup de temps pour vous y rendre, comptez aussi le temps de la visite et le temps du trajet de retour. Renseignez-vous sur les horaires des bus ou faites du stop. Il fera assez noir dans la forêt, prévoyez des lampes torche et des batteries de recharge au cas où.

Il est possible de passer la nuit gratuitement dans le monastère si vous dites que vous n’avez pas d’endroit où dormir, mais si vous êtes touriste et que vous ne parlez pas la langue, ou encore si vous êtes d’une confession différente que les Orthodoxes, vous ne serez pas acceptés. Pour info, il y a un hôtel dans le village d’à côté. Demandez à quelqu’un de vous y amener en voiture, ou allez-y à pied s’il fait encore jour et si vous êtes un as de la rando !

« Grotte des défunts de Rudi », autre attraction de cette région

Les habitants (si vous en croisez) peuvent vous indiquer que c’est « à peu près, approximativement, environ pas très loin, derrière l’église, sous le cimetière, cachée sous des tonnes de mauvaises herbes, la grotte se trouve quelque part par là »… Bref encore une fois, il faut être patient pour trouver l’endroit. Mais ça change tellement de trucs touristiques habituels, où tout le monde se bouscule pour prendre des photos. Ici, on est perdus dans la nature et c’est l’aventure.

A l’époque le chemin et les environs de la grotte étaient entretenus, routes nettoyées, mauvaises herbes coupées, c’était clean. Mais cet endroit semble ne plus intéresser grand monde et n’est plus entretenu du tout. Ce qui rend la chose encore plus intrigante.  La grotte est à 70 mètres de profondeur et avant la hauteur était de deux mètres. Avec le temps et les pluies qui ont ramené de la terre à l’intérieur, on peut à peine se tenir debout ». Elle est maintenant très étroite, obscure et bien flippante.


8 – SAHARNA

Moldavie - Saharna

Saharna, un autre lieu sacré connu pour avoir l’un des plus beaux monastères du pays. Un autre joli spot à ne pas manquer à la frontière Transnistrienne.

Le monastère est magnifique et contrairement à celui de Rudi, celui-ci accepte les gens pour la nuit sans problème. Ils vous offrent aussi à manger, rien de royal, mais ça fait toujours plaisir quand on a faim.

Il y a un parc assez impressionnant avec un pont suspendu, des cascades d’eau, un bassin de l’eau bénite où on peut se baigner et un très ancien monastère, creusé à l’intérieur de la colline, c’est fascinant.

Moldavie - Saharna


9 – TRANSNISTRIE – TIRASPOL

Tout d’abord, il faut savoir deux-trois trucs sur cette région. La Transnistrie est une région séparatiste pro-russe très fermée (au sens propre et figuré) de Moldavie à la frontière Ukrainienne. Et pourtant, l’une des plus emblématiques du pays. Les frontières sont contrôlées par le gouvernement de Tiraspol et il est difficile d’y rentrer sans se faire embêter par les douaniers. Vous devrez remplir des papiers et déclarer le temps de votre séjour. Si vous voulez rester plus d’une journée (environ jusqu’à 16h), vous devez leur donner une bonne raison, ainsi que de l’argent.

Moldavie - Tiraspol

La frontière Moldavie / Transnistrie

Cette région hors du commun se fait appeler « République Moldave de près du Dniestr », un territoire dont aucun Etat ne reconnait l’indépendance pourtant. Tout est différent ici ; la monnaie, l’hymne national, le drapeau et même les timbres ! Si on veut envoyer une lettre en dehors de la région (même en Moldavie), c’est un envoi international. Très attaché à son passé communiste, le régime soviétique perdure toujours. Des statues de Lénine un peu partout, de gros blocs d’habitations et d’institutions en béton, des drapeaux rouges avec le symbole soviétique dans les rues, c’est un réel flash-back dans les temps URSS.

Moldavie - Tiraspol

Les langues officielles (russe, roumain et ukrainien) sont toutes en cyrillique, évidemment. Son territoire est étendu entre le Dniestr et la frontière ukrainienne.

C’est une véritable ville-musée et est très différente de toutes les autres villes de Moldavie, je vous conseille de visiter au moins Tiraspol, la capitale.

Vous ne direz pas que vous ne saviez pas

J’avais acheté un guide sur la Moldavie qui disait que les voyages en Transnistrie sont, je cite :

« tout simplement déconseillés, s’y prendre par ses propres moyens représente des risques. Dans cette région la sécurité n’est pas assurée, elle est hors de contrôle de l’Etat moldave. Et quel que ce soit les problèmes rencontrés sur le territoire, personne, même pas l’ambassade française ne pourra faire quoi que ce soit pour vous aider. Il est fréquent de rencontrer des problèmes avec les gardes-frontières. Quelques rares cas de violence ont également été signalés. Rappelez-vous que votre sort dépend uniquement de l’humeur des gardes-frontières ».

Je pense que c’est carrément exagéré, mais vous êtes prévenus.

Moldavie - Tiraspol


10)  Milestii Mici et Cricova

Inscrits dans le Livre Guinness des records, Milestii Mici et Cricova sont par conséquent, les deux plus grandes caves à vin du monde qui se situent autour de la capitale moldave.

Vous y trouverez des bouteilles vins de collection, certaines sont hors de prix.

Ces caves sont comme des villes souterraines et vous devez avoir une voiture pour visiter cette ville underground. Vous pouvez louer une voiture sur place et c’est probablement la meilleur chose à faire. Et dans tous les cas, toujours les appeler pour réserver votre visite. Vous aurez le choix entre plusieurs options qui peuvent comprendre la location de la voiture, un verre de bienvenue, un diner, un guide dans votre langue etc.


Le saviez-vous ? Un vol pour la Moldavie coute assez cher en général, il n’est donc pas évident de trouver des billets abordables. Mais depuis les évènements affreux en Ukraine, j’avais réussi à trouver un aller/retour moins cher. 260€, contre les 450€ habituels, mais avec une heure d’escale à Kiev. Vous pouvez toujours trouver des billets abordables si vous voyagez hors saisons. Réservez longtemps à l’avance, ou comme dans mon cas, acceptez des escales dans des pays « à risque ».

Le saviez-vous ? bis : Comme dans beaucoup de pays, c’est un peu le bordel dans les aéroports. Les bagages n’arrivent pas toujours en même temps que vous (surtout en cas d’escales). Ils peuvent arriver plusieurs jours plus tard et il faut aller les chercher à l’aéroport. Car bien sûr ils ne font pas de service de livraison, mais tout cela fait partie de l’aventure !

Pour tout savoir sur la cuisine Moldave, mon article sur les incontournables culinaires Moldaves par ici.

Commentaires

Commentaires


  1. Chrissand

    13 février

    Effectivement cette destination est méconnue des voyageurs et je pense qu’on peut vraiment vivre un voyage dépaysant sans partir à l’autre bout du monde.
    Merci pour cette belle découverte.

    • Kseniya

      13 février

      Merci Chrissand. J’espère que je t’ai donné envie d’y aller !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

INSTAGRAM
Suivez-moi !